Forum des Etudiants en Soins Infirmiers

Forum qui offre des connaissances pour les étudiants de l'IFCS et des astuces pour les infirmiers
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE SYNDROME NEPHROTIQUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
simo95



Masculin
Zodiaque : Cancer

Nombre de messages : 256

Age : 33

Localisation : KHOURIBGA

Emploi : Infirmier

Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: LE SYNDROME NEPHROTIQUE   Mar 19 Mai - 9:42

tyrr
ytry ytry
LE SYNDROME NEPHROTIQUE


I / DEFINITION

Le syndrome néphrotique est une anomalie très fréquente caractérisée par deux anomalies biologiques : une protéinurie supérieure à 3 grammes par jour associée à une hypo protidémie à moins de 60 grammes par litre, la concentration normale étant d'environ 65 g/l. Une anomalie clinique : Sd œdémateux d’intensité variable.

Chez l'enfant, les chiffres retenus sont une protéinurie supérieure à 50 mg/kg/jour et une protéinémie inférieure à 55 g/l. Le syndrome néphrotique peut révéler des maladies et des anomalies anatomiques très variées, et doit toujours être exploré, souvent par biopsie rénale.

II / Physiopathologie



L'ultrafiltration du sang qui va donner l'urine primitive se fait dans l'unité fonctionnelle élémentaire du rein : le glomérule. Par un mécanisme physique (pression hydrostatique, pression oncotique = protéique) et biologique (sélectivité de la membrane glomérulaire aux composants sanguins), le plasma est filtré à travers la membrane basale glomérulaire et les prolongements podocytaires qui la tapisse pour former l'urine primitive, qui sera ensuite successivement modifiée par les différentes structures rénales pour donner l'urine définitive.

Le syndrome néphrotique est dû à une anomalie anatomique ou fonctionnelle de la membrane basale glomérulaire, qui est normalement imperméable aux protéines à partir d'un certain poids moléculaire: la perte de cette sélectivité entraîne le passage de protéines dans les urines (qui apparaît lorsque les capacités physiologiques de réabsorption tubulaires des protéines sont dépassées), et donc la protéinurie et l'hypo protidémie (malgré une synthèse accrue de protéines par le foie).

Il existe schématiquement deux grands tableaux d'anomalies :


  • les anomalies fonctionnelles, liées à la perte des charges négatives de la MBG, responsable des syndromes néphrotique idiopathiques, en général bénin.
  • les anomalies anatomiques, qui témoignent souvent de maladies sévères.


Un examen simple permet de différencier ces deux tableaux : l'évaluation de la sélectivité de la protéinurie. Une protéinurie composée à plus de 85% d'albumine (principale protéine plasmatique) est dite sélective, et relève des anomalies fonctionnelles le plus souvent. Au contraire, une protéinurie non fonctionnelle témoigne le plus souvent d'anomalies anatomiques sévères ne touchant pas que la membrane basale glomérulaire
III / Conséquences du syndrome néphrotique

L'hypo protidémie est à la base de toutes les conséquences cliniques du syndrome néphrotique :


  • œdèmes, par diminution de la pression oncotique du plasma,
  • infections, lorsqu'il y a fuite d'immunoglobulines et de complément,
  • toxicité accrue des médicaments, par augmentation de la fraction libre des médicaments (qui sont normalement fortement liés à l'albumine, et donc inactifs : la diminution de la concentration d'albumine est responsable d'une augmentation du taux libre, et donc actif, du médicament.)
  • thromboses vasculaires, par perte de protéines luttant contre l'agrégation plaquettaire, = hypovolémie + augmentation de la production des facteurs de coagulation
  • insuffisance rénale(aiguë ou chronique)
  • dyslipidémies (augmentation de la cholestérolémie et de la triglycéride par stimulation du foie)
  • retard de croissance chez l'enfant.


IV / Bilan de première intention

Ce premier bilan permet de diagnostiquer les causes les plus fréquentes de syndrome néphrotique et de poser l'indication d'une biopsie rénale. Il comprend :


  • un examen clinique, un interrogatoire, un bilan des prises médicamenteuses (ce qui permet de rechercher une néphropathie héréditaire, ou un syndrome néphrotique lié à une prise médicamenteuse)
  • un dosage du complément sérique, une recherche de facteurs anti-nucléaires (recherche un lupus)
  • un dosage de la glycémie (dépiste le diabète sucré)
  • une immunofixation des protéines sanguines et urinaires (dépiste une amylose)
  • un dépistage HIV, hépatites, syphilis, etc. (syndrome néphrotique post-infectieux).

    Au terme de ce bilan, si on a dépisté un syndrome néphrotique du au diabète, à une prise médicamenteuse, à une néphropathie héréditaire, à une amylose ; alors la biopsie rénale n'est pas indispensable. Dans tous les autres cas, elle devra être réalisée afin d'objectiver le mécanisme histologique et anatomopathologique de la maladie.

    V / Maladies responsables de syndrome néphrotique



  • Amylose : par dépôt de protéines amyloïdes anormales dans les glomérules.
  • Syndrome néphrotique idiopathique de l'enfant : par perte des charges négatives de la membrane basale glomérulaire qui normalement repoussent les protéines, elles aussi chargées négativement.
  • Néphropathie diabétique : par altération des capillaires liée à l'hyperglycémie chronique.
  • Lupus érythémateux disséminé
  • Purpura rhumatoïde : la cause est encore mal connue, probablement par dépôt de complexes immuns (immunoglobulines A complexées à un antigène) sur les parois glomérulaires.

    Glomérulonéphrite extra membraneuse : par dépôt d'immunoglobulines G et de fractions du complément sérique à la face externe de la membrane basale glomérulaire.
iyuiiyui
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sii.ma
latifa



Féminin
Zodiaque : Bélier

Nombre de messages : 142

Age : 27

Localisation : Meknes

Emploi : etudiante SF

Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: LE SYNDROME NEPHROTIQUE   Mar 19 Mai - 10:47

Tres interessant; merci bcp Simo
Revenir en haut Aller en bas
simo95



Masculin
Zodiaque : Cancer

Nombre de messages : 256

Age : 33

Localisation : KHOURIBGA

Emploi : Infirmier

Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: LE SYNDROME NEPHROTIQUE   Mar 19 Mai - 11:08

De rien petite soeur tt est gratuit Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sii.ma
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE SYNDROME NEPHROTIQUE   Aujourd'hui à 16:07

Revenir en haut Aller en bas
 
LE SYNDROME NEPHROTIQUE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» syndrome néphrotique
» ALD
» dyslipedemie secondaire
» Rituximab
» Syndrome de Guillain-Barré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Etudiants en Soins Infirmiers :: Cours :: Pathologies :: Pathologies Pédiariques-
Sauter vers: