Forum des Etudiants en Soins Infirmiers

Forum qui offre des connaissances pour les étudiants de l'IFCS et des astuces pour les infirmiers
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La sonde de black – moore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hanane



Féminin
Nombre de messages : 178

Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: La sonde de black – moore   Dim 25 Jan - 14:33

La sonde de black – moore


I) - Définition :
La Sonde de blakemore longue de 120 cm, en élastomère, opaque aux rayons X, a double ballonnet. Cette sonde comprend trois voies : une voie œsophagienne permettant le gonflage du ballonnet oesophagien, une voie stomacale pour gonfler le ballonnet situé au niveau du cardia et une voie pour injection et aspiration.
Elle est indiquée en cas de rupture de varices oesophagiennes ou gastriques permettant l’hémostase.

II) - Matériel :
• sonde de BlackMore
• anesthésique local
• 2 seringues de 50 ml
• raccord biconique
• aspiration murale complète
• cordon pour fixation
• fossets
• pince de « Magill »
• protection + gants à usage unique
• cupule +eau
• haricot
• Lunettes de protection pour l’opérateur


III) - Mise en place et ablation d’une sonde de blakemore pour rupture de varices oesophagiennes ou du cardia :
 la sonde de blakemore doit être introduite exclusivement par le médecin. Le patient est habituellement perfusé.
 Effectuer un lavage simple des mains
 Prévoir un chariot d’urgence à proximité.
 Avant la pose, vérifier l’étanchéité des ballonnets en les gonflant et en les immergeant ensuite dans l’eau : 150 ml d’air pour le ballonnet cardial, 50 ml pour le ballonnet oesophagien.
 Enfiler les gants non stériles à usage unique et la sur blouse.
 Installer le patient en position assise, tête penchée vers l’avant ou en décubitus latéral en présence de troubles de la conscience.
 Placer la protection sur le thorax du malade.
 Bien lubrifier la sonde car son introduction peut être douloureuse.
 Evacuer l’air des ballonnets et introduire la sonde par voie nasale. Demander au patient de déglutir et pousser le sonde jusque dans l’estomac (deuxième repère sur la sonde).
 Demander au patient d’ouvrir la bouche afin de vérifier si la sonde n’est pas enroulée dans la bouche.
 Vérifier la position de la sonde par auscultation de l’estomac lors de l’injection de l’air ou en aspirant avec la seringue à gros embout. Un reflux de sang confirme son bon positionnement. Gonfler d’abord le ballonnet cardial pour comprimer les varices, clamper puis occlure avec un bouchon. Tirer la sonde pour comprimer le cardia et la maintenir dans cette position au moyen du fixateur nasal maintenu par un cordonnet derrière la tête. Le ballonnet oesophagien est gonfler jusqu’à obtenir une sensation du gène rétro sternale (environ 50 ml d’air), puis clamper la sonde et occlure avec le bouchon. Faire réaliser sur prescription médicale une radiographie du thorax pour s’assurer du bon positionnement de la sonde.
 Consolider la fixation de la collerette ou fixateur nasal a l’aide de ruban adhésif pour éviter le déplacement de la sonde. Intercaler si nécessaire un pansement mince entre le fixateur nasal et la narine afin d’éviter l’apparition d’une lésion cutanée voire une nécrose.
 Mesurer la longueur extériorisée de la sonde et tracer un trait au feutre sur la sonde au niveau de la narine pour mettre en évidence un éventuel déplacement.
 Dégonfler le ballonnet oesophagien toutes les 8 heures pour éviter les nécroses.
 Effectuer les lavages prescrits et noter l’aspect du liquide recueilli.
 Noter la couleur des selles pour vérifier l’évacuation de sang noir (melaena).
 Réaliser des soins de bouche toutes les trois heures.
 L’ablation se fait en principe vers le troisième jour après avoir laisser les ballonnets dégonfles 24 heures afin de vérifier l’absence de reprise de l’hémorragie.
 Pour l’ablation : agir dans le calme pour limiter l’anxiété du malade.
 Prévoir le chariot d’urgence, l’aspiration et l’injection d’atropine pour faire face aux éventuelles complications.
 Enfiler des gants à usage unique.
 Détacher le cordonnet et dégonfler les ballonnets avec une seringue.
 Retirer la sonde en la laissant connectée à la poche de recueil.
 Effectuer un soin de bouche et un soin du nez.
 Jeter compresses, sonde et poche de recueil dans le sac à déchets hospitaliers.
 Réinstaller le patient.
 Donner une alimentation lactée froide après l’ablation de la sonde pour éviter de provoquer une nouvelle hémorragie par le passage d’aliments.



Sonde de Blackmoore
[img][/img]




IV) - Eléments de Surveillance :
 Pression des ballonnets pour vérifier l’efficacité du tamponnement.
 Radiographie pulmonaire quotidienne sur prescription médicale afin de vérifier le maintien du positionnement de la sonde.
 Aspect du liquide de lavage.
 La sonde est gardée 3 jours en moyenne
 Monitoring: ECG, PA, SpO2 toutes les 15’ jusqu’à arrêt de l’hémorragie
 Maintenir le patient à jeun
 Vérifier la qualité de l’abord veineux
 Contrôler le positionnement de la sonde à l’aide des repères de couleur (rouge/blanc)
 Pratiquer des soins bouche et nez fréquents
 Protection du nez afin d’éviter la nécrose cutanée
 Effectuer des lavages à l’eau glacée selon prescription .Contrôle de la perméabilité de la sonde
 Planifier le protocole de dégonflement du ballonnet oesophagien et de la levée de la traction: exemple 1/2h toutes les 6h 1er jour ; 1/2h toutes les 4h le 2ème jour; 2h toutes les 4h le 3ème jour
 La sonde sera ôtée par une traction douce

V) - Incidents ; accidents et complications :
 Troubles de déglutition dus à la sonde.
 Epistaxis par traumatisme nasal : effectuer un méchage simple si besoin.
 Rupture du ballonnet lors du gonflement d’air ou rupture accidentelle après pose du système entraînant une reprise de l’hémorragie.
 Position inadéquate du ballonnet cardiale. Situé top bas : dégonfler le ballonnet oesophagien, repositionner le ballonnet cardial puis regonfler le ballonnet oesophagien (manœuvres effectuées par le médecin). Situé trop haut dans le thorax : dégonfler les deux ballonnets, gonfler et repositionner le ballonnet cardial et gonfler ensuite le ballonnet oesophagien. Dans ces deux cas, faire une radiographie thoracique pour vérifier la mise en place.
 Malaise vagal lors du gonflement du ballonnet oesophagien : prévoir une seringue d’atropine.
 Ulcère oesophagien par ballonnet trop gonflé.
 Troubles respiratoires soit par compression du médiastin, soit par reflux dans les voies aériennes supérieures de la salive qui ne peut être déglutie.
 Lacération œsophagienne par arrachement de la sonde. En cas d’agitation du patient, rechercher un moyen de contention adapté.
 Rupture lors de l’ablation de la sonde avec risque de vomissements avec inhalation gastrique : prévoir un matériel d’aspiration fonctionnel.
 Erosion de la muqueuse oesophagienne
 Obstruction pharyngée: engagement du ballonnet gastrique dans l’œsophage
 Perforation de l’œsophage
 Pneumopathie d’inhalation

VI) - Information et éducation du patient :
 Informer le patient du déroulement du soin.
 Le renseigner sur la durée de mise en place de la sonde et sa surveillance
 Lui faire prendre conscience de la nécessité de rester calme et au repos.
 Lui demander d’utiliser le système d’appel face à l’extériorisation de sang, à une sensation d’écoulement au fond de la gorge (épistaxis) à l’apparition d’une douleur ou d’une gène respiratoire
 Dans le cas d’apparition des nausée ou de vomissements dire au patient de se tourner sur le coté pour éviter une inhalation de liquide gastrique ou de sang.
 Lui demander de ne pas exercer de traction sur la sonde et d’appeler pour obtenir de l’aide pour se mobiliser.
 Lui expliquer les raisons d’une alimentation lactée froid lors de la reprise de l’alimentation.

VII) - Prévention des risques et protection du soignant :
Porter des gants et une blouse ou un tablier de protection pour effectuer le soin ou les lavages afin d’éviter une exposition directe ou par projection avec du sang.
Se laver les mains avant le soin et immédiatement après le soin afin d’éviter la transmission des micro-organismes[center]
Revenir en haut Aller en bas
Hasnae
Admin


Féminin
Zodiaque : Verseau

Nombre de messages : 319

Age : 28

Localisation : Laâyoune

Emploi : Etudiante_infirmière

Date d'inscription : 09/12/2008

MessageSujet: Re: La sonde de black – moore   Dim 25 Jan - 15:19

merciii Hanane pour le partage



Revenir en haut Aller en bas
http://ifcslaayoune.jeunforum.com
 
La sonde de black – moore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Film) Men in Black 2
» Le grand Black-out du Nord-Est "l'énergie électrique coupée" (1965)
» La Chine envisage d'envoyer une sonde vers Mars en 2013
» Emplacement tres provisoire d'une sonde de température
» Boule orange, boule lumineuse, satelitte, sonde météo ou étoiles ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Etudiants en Soins Infirmiers :: Cours :: Soins infirmiers :: Soins Infirmiers en Chirurgie-
Sauter vers: