Forum des Etudiants en Soins Infirmiers

Forum qui offre des connaissances pour les étudiants de l'IFCS et des astuces pour les infirmiers
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 DESEQUILIBRE HYDRO-ELECTROLYTIQUE (partie 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hasnae
Admin
avatar

Féminin
Zodiaque : Verseau

Nombre de messages : 319

Age : 29

Localisation : Laâyoune

Emploi : Etudiante_infirmière

Date d'inscription : 09/12/2008

MessageSujet: DESEQUILIBRE HYDRO-ELECTROLYTIQUE (partie 2)   Dim 25 Jan - 12:19

II- TROUBLES DE L'EQUILIBRE
HYDRO-ELECTROLYTIQUE





Il
s’agit de l’inflation ou du déficit d’un ou des compartiments liquidiens de
l’organisme. Ce désordre est le résultat d’inégalité entre les entée et les
sorties d’eau et de sodium.



Quand
on est confronté à une perte ou un excès hydrosodé isotonique sans variations
de la natrémie, les troubles d’hydratation touchent isolément le secteur
extracellulaire.



A
l’inverse, si le déséquilibre est dissocié (perte ou inflation en eau et en
sodium non équivalent) le trouble initial touchant le secteur extra-vasculaire
va retentir immédiatement sur le milieu intracellulaire.


1-Troubles
de l’hydratation extracellulaire :





Les
troubles de l’hydratation extracellulaire sont dus à des perturbations
conjointes des bilans hydrique et sodé.



La
variation de la courbe de poids et le premier signe à rechercher.



Les
causes peuvent être un défaut d’excrétion sodée (donc d’eau) par le rein
entraînant une hyper-hydratation extracellulaire comme elles peuvent être une
fuite sodée (donc d’eau) d’origine rénale, digestive ou cutanée entraînant
cette fois une déshydratation extracellulaire.


a- Hyper-hydratation extracellulaire




è
Signes cliniques:


·
Prise de poids


·
Œdèmes déclives


·
Epanchements séreux


·
Œdème pulmonaire ou
cérébral



·
TA normale ou augmentée


è
Signes
biologiques :



·
Hématocrite diminué
(hémodilution)



·
Hypoprotidémie


·
Natrémie normale dans
l’hyper-hydratation isolée,



è
Causes :


·
Glomérulonéphrite et
syndrome néphrotique,



·
Insuffisance cardiaque,


·
Cirrhose ascitique,


·
Œdème de carence


è
Traitement


·
Restriction sodique dans
l’alimentation et dans la perfusion



·
Augmentation de la
natriurèse par les salidiurétique


b- Déshydratation Extracellulaire




è
Signes
cliniques :



·
Perte de poids,


·
Hypotonie du globe
oculaire avec présence de cernes,



·
Hypotension
orthostatique



·
Pincement de la
différentielle



è
Signes
biologiques :



·
Hémoconcentration,


·
Hyper-protidémie


·
Natrémie normale en
l’absence de déshydratation intracellulaire associée.



è
Causes :


·
Rénale : avec
natriurèse élevée dans les néphropathies, l’insuffisance surrénale, les
traitements diurétiques ou en cas de diurèse osmotique.



·
Extra-rénales avec
natriurèse basse en cas de vomissements d’aspiration digestive de brûlure ou de
coup de chaleur.



è
Traitement :


·
Restauration de la
volémie en cas troubles hémodynamique par remplissage vasculaire
(macromolécule), compensation hydrosodé par solution salée isotonique à 0,9%



·
Traitement de la
cause : Corticothérapie, arrêt des diurétiques, insulinothérapie.


2-
Troubles de l’hydratation intracellulaire :





Les
troubles de l’hydratation intracellulaire sont dus à une modification de l'osmolarité
extracellulaire qui dépend essentiellement de la natrémie mais également de la
glycémie et de l’urée. Le sodium, principale cation extracellulaire conditionne
l’osmolarité de ce secteur dont les modifications provoquent en sens inverse
celle du secteur intracellulaire par mouvement d’eau.



La
natrémie témoigne donc généralement de l’état d’hydratation cellulaire :
alors que l’hyponatrémie entraîne une hyper-hydratation cellulaire,
hypernatrémie provoque une déshydratation intracellulaire.



Les cellules les
plus sensibles aux variations de l’hydratation étants les cellules nerveuses,
les signes cliniques de ses troubles sont essentiellement neurologiques,
d’autant plus grave que la constitution est rapide. La recherche de la cause
des troubles d’hydratation intracellulaire passe par l’interprétation de celle
du secteur extracellulaire. Le traitement doit être progressif, une correction
trop brutale peut être gravicime.
Revenir en haut Aller en bas
http://ifcslaayoune.jeunforum.com
Abdelbasset

avatar

Masculin
Zodiaque : Poissons

Nombre de messages : 108

Age : 31

Localisation : OUARZAZATE

Emploi : IDE POLYVALENT

Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: DESEQUILIBRE HYDRO-ELECTROLYTIQUE (partie 2)   Ven 9 Oct - 16:31

merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

_________________


[b]c'est le forum des Etudiants de l'IFCS d'Ouarzazate. N'hesitez pas a venir y mettre un mot...


http://ifcso.jeun.fr[/b]

oiuo
Revenir en haut Aller en bas
http://ifcsouarzazate.jeun.fr/forum.htm
simo95

avatar

Masculin
Zodiaque : Cancer

Nombre de messages : 256

Age : 34

Localisation : KHOURIBGA

Emploi : Infirmier

Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: DESEQUILIBRE HYDRO-ELECTROLYTIQUE (partie 2)   Jeu 29 Oct - 7:56

Revenir en haut Aller en bas
http://www.sii.ma
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DESEQUILIBRE HYDRO-ELECTROLYTIQUE (partie 2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
DESEQUILIBRE HYDRO-ELECTROLYTIQUE (partie 2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les volcans d'Indonésie (une petite partie)
» 1er partie Baudrier porte briquet.
» L’Egypte ou le Mystère d’Horus - 1ere Partie - L'école des mysteres
» Lire une partie du Livre d'Allah chaque jour
» ISS: La partie russe dans le futur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Etudiants en Soins Infirmiers :: Cours :: Pathologies :: Pathologies en Réanimation-
Sauter vers: